I- Histoire et mode de consommation en France depuis 1945

 2) L’évolution dans la manière de faire ses courses.


En France, c’est à partir des années 1950 que les petits commerces commencent à disparaître. Effectivement, en 1950 apparaît le 1er hypermarché. Un hypermarché, est un magasin dont la superficie est supérieure à 2500m². Le principe consiste à rassembler tous les commerces, comme la boucherie, la poissonnerie, la charcuterie, la boulangerie etc... dans un même magasin.A la fin des années 50, en 1957 exactement, les supermarchés font leur apparition en France. Les supermarchés ont une superficie de 400 à 2500m². Ce mode de distribution a était fortement inspiré du modèle américain, car aux Etats-Unis les supermarchés et hypermarchés sont apparus en 1920 et 1930.

 

 

A partir des années 1960, le taux d’activité des femmes augmenté fortement. Alors qu'en 1960 seule la moitié des femmes âgées de 25 à 59 ans étaient actives, aujourd’hui, les trois quarts le sont. Les femmes sont ainsi de plus en plus nombreuses à travailler à l’extérieur. Ce qui va modifier les habitudes de faire les courses. Leur emploi du temps devient plus chargé, et faire les courses tous les jours (ou tous les deux jours) devient un poids. C’est ici que les super et hyper marchés vont jouer un rôle et répondre aux attentes des femmes. Celles-ci vont alors pouvoir faire leurs courses seulement une fois par semaine, mais en plus grande quantité grâce aux grandes surfaces et au nouveaux moyens de conservation (comme les réfrigérateurs, les congélateurs ...). La voiture va (à la fin de la seconde guerre mondiale, durant les trente glorieuses) permettre le développement de ce nouveau mode de ravitaillement. En effet, le ravitaillement hebdomadaire n’est pas possible à pied ou en transport en commun. Cette invention va permettre à la population de se déplacer de plus et plus loin et notamment vers les villes avec plus de facilité, et de rapidité.

Durant cette période de forte croissance économique, la France change énormément sa manière de consommer, et va être en période de surconsommation, société que l’on nommera de société de consommation. Cette société consomme en masse, les hypermarchés et supermarchés y contribuent.

 

Au fil du temps, les individus deviennent de plus en plus pressés. Faire les courses autrefois était un plaisir, et devient peu à peu une corvée de part l’attroupement dans les grandes surfaces. De plus en magasin, les consommateurs se sentent de plus en plus perdus au milieu des rayons à cause des centaines de référence pour un même produit (comme le café, le lait, les céréales, les yaourts …), on peut aussi ajouter, que les hyper et super sont des sources de tentation pour les acheteurs, qui en période de crise préfèrent se tenir a la liste de courses qu’ils ont établi.

 

 

Depuis les années 1981, nous avons vu le temps consacré au courses passer de 90 à 35 minutes [http://www.journaldunet.com/economie/distribution/hypermarche-france/trop-de-choix.shtml]. Afin de rendre service à leur clientèle, les grandes surfaces ont décidés de créer ce nouveau concept : la vente à domicile. Ce nouveau concept consiste à se faire livrer ses courses chez soi. La  vente à domicile n’est pas appréciée de tous par faute d’éventuels retard sur les livraisons, ce qui oblige les clients à rester chez eux pour attendre leur livraison. Ce concept n’ayant pas fonctionné, il se voit remplacé par un autre : les Drive.

Vous êtes le 7290ème visiteur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site